Monica

 Je m’appelle Monica. Je viens de Bacau, une ville du nord-est de la Roumanie. Je vis à Turin depuis 2002. C’est une ville dont je suis tombée amoureuse dès le jour de mon arrivée. Je me souviens qu’après plus de 48 heures de voyage en car, en traversant la ville, j’ai vu la statue de Victor Emmanuel… belle, imposante, impressionnante. J’ai demandé au chauffeur de ralentir pour pouvoir admirer cette merveille et il a fait encore plus : il a tourné plusieurs fois autour du monument en savourant mon air extasié ! Une de mes plus belles expériences en Italie a été celle du service civil volontaire pour les jeunes immigrés, un projet de la municipalité de Turin, grâce auquel j’ai eu l’occasion de mieux connaître la ville mais aussi l’Italie du point de vue social, organisationnel et législatif. Cette opportunité m’a surtout permis de travailler au sein d’un groupe multinational (20 jeunes de neuf pays différents). Je rêve d’un monde tolérant, dans lequel on ne se présenterait pas en déclarant son origine, sa religion, son orientation sexuelle mais tout simplement ce dont on rêve et ce que l’on a réalisé.