Martha

Je m’appelle Martha, je suis péruvienne. Je viens de Cuzco, le berceau de la civilisation Inca. Mes parents et toute ma famille sont péruviens (quant à mon mari, il est encore en cours de transformation !) J’ai fait des études en Administration des entreprises et du tourisme à l’Université de San Antonio de Cuzco et j’ai travaillé dans un hôtel et des agences de voyages avant d’être guide touristique. Pour moi, Turin est non seulement un point d’abordage, mais aussi un bon point de départ pour ma vie ; je dois beaucoup à cette ville qui m’a toujours tendu la main et qui a su m’accueillir. Au début, j’ai vécu dans le quartier de San Salvario, mais j’adorais me réfugier dans la cathédrale de Turin et le marché de Porta Palazzo (je ne pense pas qu’il y ait un seul migrant qui ne soit pas passé au moins une fois dans ce quartier). Je retrouvais en quelque sorte des personnes de mon pays et d’autres qui, à l’époque, me tenaient compagnie. Ce n’était pas de la solitude mais une immense nostalgie de la cuisine péruvienne. J’avais du mal à préparer mes recettes traditionnelles, mais aujourd’hui, heureusement, il y a de nombreux magasins et je n’ai plus qu’à me demander « qu’est-ce que je vais préparer aujourd’hui ? ». C’est pour cela que Turin est à mon avis plus belle, car le monde est ici et à portée de la main !