Margarita

margarita

Je m’appelle Margarita et je suis professeur d’art. Je suis née à Buenos Aires, j’ai étudié dans mon pays et j’ai soutenu ma maîtrise à Madrid.

J’habite à Milan et, bien que je suis italo-argentine, je crois d’être une citoyenne du monde, parce que mon père était Catalan et ma mère italienne.

J’aime vivre ici parce que, quand je suis arrivée, tous était très familier. Mon grand-père, avec lequel je passait la pluparts du temps quand j’étais petite, venait de Milan, et ma mère me racontait souvent de son voyage, vu avec les yeux d’un enfant. Pour moi, vivre ici signifie surtout être toujours en contact avec l’art, la même sensation que j’ai en Espagne.

Faire le guide interculturelle est une expérience intéressante, puisque je peux montrer la ville dans un autre point de vue. Il y a des places très similaires à Buenos Aires, où certaines édifices sont recopiés par ceux italiens, en étant réalisés par des architectes italiens. Selon moi, le lieu le plus charmant est le Naviglio, où mon grand-père habitait avant qu’il émigrait en Argentine, et j’adore parcourir la piste cyclable pendant les dimanches ensoleillées.

En étant un guide interculturelle, je travaille pour promouvoir un tour culturel à Milan et un tourisme responsable.