Karima

Karima Je m’appelle Karima. Je suis née à Turin. Ma famille est un lien entre les cultures. Ma mère est née à Cerignola, dans le sud de l’Italie, de parents marchands de fruits et légumes. En 1961, la famille de ma mère, qui comprenait sept filles, a débarqué à Turin et s’est installée dans le quartier de la Falchera où elle a connu les mêmes difficultés que connaissaient tous les émigrés du sud de l’Italie dans ces années-là. Ensuite, grâce à de nombreux sacrifices, à leur métier de commerçants et aux relations nouées avec les habitants du quartier, ils ont réussi à créer des liens très étroits avec la communauté. Aujourd’hui, à peu près tout le monde à la Falchera connaît ma famille. Mon père est tunisien. Il a passé son enfance dans le quartier des pêcheurs siciliens et il a toujours été en contact avec différentes cultures (italienne, française, arabe). Il est arrivé en Italie il y a 31 ans et il est tombé amoureux de maman et de Turin. Grâce au respect dont ont fait preuve mes parents en partant à la découverte de leur culture réciproque, je suis ouverte envers les personnes, ainsi qu’envers les différentes cultures et religions. Je collabore en ce moment au projet « Almeno una Stella » (Au moins une étoile) au centre interculturel de Turin en suivant les jeunes d’origine étrangère, ou ceux qui viennent d’arriver en Italie, dans leur parcours scolaire et leurs loisirs.